Valérie Hirsch

Le 61 vous convie, mardi 17 février 2015 à 19h, à la présentation du livre « Les Sud-Africains » de Valérie Hirsch.
Vente, dédicace, discussion avec l’auteure.

« Les Sud-Africains » de Valérie Hirsch (Ateliers Henry Dougier)
« Vous vivez en Afrique du sud, ce n’est pas trop dangereux? » Non, répond Valérie Hirsch, installée à Johannesburg depuis 1996, « rien de grave ne m’est arrivé. » Dans un pays où trois Sud-Africains sur quatre sont victimes d’une agression au cours de leur vie, ce n’est pas un discours que l’on a l’habitude d’entendre. Pourtant, il y a bien autre chose que la violence pour caractériser les Sud-Africains. Qu’il s’agisse d’économie, de politique, ou de culture, l’Afrique du Sud est loin d’être à la traine parmi les pays émergeants (voir émergés). Prenons par exemple Herman Mashaba : cet homme de 54 ans, qui a reçu de nombreux prix et siégé dans plus de 40 conseils d’administration, est un self made man. C’est l’un des rares entrepreneurs noirs d’envergure qui a développé ses affaires sous l’apartheid et n’a jamais été membre de l’ANC. Ou encore Thuli Madonsela, the public protector of South Africa (médiatrice), qui a été désignée par le magazine américain Time comme l’une des 100 personnalités les plus influentes au monde en 2014.
Rien n’est gagné pour autant en Afrique du Sud : ce peuple reste marqué par la peur ; les blessures du passé ne sont pas encore cicatrisées et il vient d’être supplanté comme première puissance économique du continent par le Nigéria.
Les Sud-Africains racontent donc, sans idée reçue, ce pays qui tend à devenir « normal » mais qui reste prisonnier de beaucoup de contradictions.

Lignes de vie d’un peuple
Conçue par Henry Dougier (fondateur des Editions Autrement) au sein de sa nouvelle structure, les Ateliers Henry Dougier, cette collection « raconte » les peuples du monde entier, trop souvent invisibles.
Ce n’est ni un guide ni un récit de voyage, mais une grande enquête faite par un auteur qui se propose d’aller dans les coulisses d’un peuple et de partager ses émotions, ses valeurs, les passions qui l’animent, les personnes et les lieux qui l’incarnent.
La collection Lignes de vie d’un peuple c’est aussi une couverture originale qui mêle tracé cartographique du pays et empreinte unique de la main d’un ressortissant roumain.

 

2015.02.17 Valérie Hirsch web